The Cloverfield Paradox

Surprenant tout le monde lors du Superbowl 2018 avec un avis de mise en ligne, Netflix s’est payé l’exclusivité de diffusion de The Cloverfield Paradox.

Synopsis

Après un accident avec un accélérateur à particules, une station spatiale américaine découvre que la Terre a disparu. Les résidents de la station vont alors être confrontés à l’étrange présence d’une autre station spatiale tout près de leur position.

Histoire

Le film, comme son nom l’indique, se rattache à la famille Cloverfield, après le film éponyme et le « bunker movie » 10 Cloverfield Lane. Cette fois, direction l’espace, dans un futur proche (2028). Dans une station en orbite autour de la Terre baptisée… Cloverfield, un équipage international travaille sur la mise en route d’un accélérateur à particules censé résoudre les problèmes énergétiques de notre planète. Les tensions s’exacerbent sur Terre, les États sont prêts à s’affronter pour les moindres ressources encore disponibles. Hélas, les tentatives se succèdent vainement et l’accélérateur ne démarre pas. Jusqu’au moment où… les ennuis commencent ! Car si l’accélérateur démarre, il expulse aussi dans l’espace la station, sur laquelle des phénomènes étranges se succèdent alors.

Avis

Tels cette femme apparaissant dans un mur, criblée de câbles électriques. Pour autant, le film ne lorgne pas vers l’horreur d’une série B voire Z, mais essaie de recoller au « mythe » Cloverfield. Ici donc, on parlera d’univers parallèles, dont on apprendra pas grand chose, et des monstres qui déciment les cités terrestres, qui resteront aussi en grande partie un mystère. Il faut dire que le rattachement à la saga s’est fait sur un scénario de base qui n’avait rien à voir, et cela se ressent. Les acteurs sont corrects, sans plus, et dotés de personnages caricaturaux (telle la louchée de bons sentiments qui accompagne Hamilton, l’héroïne).

Au final, cela fait un film bancal, qui n’apporte pas vraiment de réponses et oscille entre plusieurs genres, accumulant le moins bon de chacun. Parfaitement dispensable.

Une « vraie fausse » suite à la série, baptisée Cloverfield : Overlord est sortie en salles en octobre 2018 et se déroule pendant la Seconde Guerre Mondiale. A rattraper en vidéo… ou pas.

Note

Notation film 2 sur 5

Fiche technique

Réalisateur : Julius Onah
Acteurs principaux : Gugu Mbatha-Raw, David Oyelowo, Daniel Brühl
Date de sortie : 04/02/2018 sur Netflix
Durée : 1 h 42

Bande-annonce

2 commentaires sur “The Cloverfield Paradox

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.