Stranger Things – saison 1

affiche saison 1 Stranger Things sur Netflix

Alors que la saison 3 de la série tv Stranger Things est annoncée pour début juillet 2019 sur Netflix, le blog Les Toiles Noires, toujours à la pointe de l’actualité, vous parle de la saison… 1 !

Synopsis

Le 6 novembre 1983 dans la petite ville d’Hawkins dans l’Indiana, le jeune Will Byers rentre chez lui après une partie de ‘Donjons & Dragons’ lorsqu’il disparait dans des conditions mystérieuses. En enquêtant sur sa disparition, ses amis Dustin, Lucas et Mike rencontrent Onze, une jeune fille en fuite aux capacités télékinésiques qui pourrait bien les aider à retrouver Will et percer les mystères de la ville d’Hawkins. En parallèle, des évènements étranges prennent place dans la maison des Byers, tandis que le chef de la police, Jim Hopper, commence à avoir des soupçons sur l’implication du laboratoire national d’Hawkins dans la disparition du jeune garçon. Pour obtenir les réponses à leurs questions, la famille du jeune Will, ses amis et la police locale devront faire face à des forces terrifiantes et mystérieuses afin de le retrouver.

Histoire et avis

Pour être complet, j’avais commencé à regarder cette saison à sa sortie, en 2016, mais vite arrêté, ne comprenant pas la hype qu’elle avait suscité. Pourtant, je devrais être dans le cœur de cible des anciens-ados-geek-jouant-à-Dungeons-&-Dragons-étant-jeune-et-nostalgiques-de-cette-époque-révolue-farcie-de-gaming-pixelisé-cassettes-audio-ordinateurs-gros-comme-des armoires-et-compagnie. Je me rappelle bien de tout ça, ainsi que d’avoir joué à D&D dans le garage d’un copain, sur sa table de ping pong, pour poutrer des géants (qui se souvient de la série des modules G ?). Bref, les points communs avec les gamins qui commencent l’histoire de cette première saison de Stranger Things sont nombreux, mais le traitement m’a agacé, au point de laisser tomber la série à sa sortie. Et cette fois, je me suis un peu fait violence pour redémarrer.

stranger things saison 1

Question de traitement, donc, avec une époque bien reconstituée mais comme on l’a déjà vu trop de fois au cinéma ou à la télé, lorgnant sur les productions Spielberg et Amblin de la grande époque, que je suis d’ailleurs loin de vénérer (on pensera parfois à E.T., aux Goonies…) ou plus récemment avec le doppelganger de Spielberg, J.J. Abrams (je pense à Super 8 par exemple), et bien sûr les récits de Stephen King (au hasard, Ça). La bande de copains (bien caricaturale d’ailleurs), sujet de moqueries au collège, incompris par les parents, les expériences d’une agence gouvernementale qui tournent mal, on connait par coeur et il est bien difficile de s’émouvoir pour eux. A force de multiplier emprunts et clins d’oeils, la série peine à affirmer une identité propre.

Heureusement (sic), les choses évoluent à partir du troisième épisode, avec plus de précisions sur la créature issue d’un monde cauchemardesque qui est arrivée via un portail et sème le chaos. Et le casting, parfois approximatif dans le jeu des gamins, s’épaissit aussi autour de la mère d’un garçon disparu, du shérif qui mène l’enquête et de la famille proche. Hélas, le rythme ralentit parfois, l’histoire tourne autour d’évidences et la saison est en fait bien longue par rapport à l’histoire, qui d’ailleurs se permet de laisser plusieurs pistes en attente pour la saison suivante, un comble.

stranger things saison 1 netflix

Lojn du chef d’oeuvre absolu annoncé, cette première saison de Stranger Things rappelle quelques bons souvenirs de l’époque mais aussi un peu trop d’autres oeuvres, verse parfois dans l’horreur mais enfile les clichés, ne prend pas vraiment de risques et se limite pour moi à un divertissement sympathique mais finalement anecdotique.

Note

Notation film 3 sur 5

Fiche technique

Réalisateur : Matt et Ross Duffer
Acteurs principaux : Winona Ryder, David Harbour, Finn Wolfhard, Millie Bobby Brown, Gaten Matarazzo, Natalia Dyer…
Date de sortie : 15/07/2016
Durée : 8 épisodes d’une heure environ

Bande-annonce

Publicités

5 réflexions sur “Stranger Things – saison 1

  1. J’avais bien aimé pour ma part, mais on était très prise dans l’intrigue avec Monsieur. J’espère juste qu’ils ne vont pas épuiser le filon trop vite en multipliant les saisons…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.