Black Mirror – saison 1

affiche série black mirror saison 1

Black Mirror est une série britannique d’anticipation qui nous interroge sur notre rapport aux médias et par la-même à la science, aux réseaux sociaux et aux petites inventions du quotidien dont nous ne voyons pas toujours les effets pervers…

La première saison est très courte puisqu’elle n’est constituée que de trois épisodes d’une heure chacun. Ils se regardent de façon indépendante puisque le sujet et le casting changent à chaque fois. A noter que la série est née sur la BBC en 2011 avant d’arriver sur Netflix en 2014 lorsque la chaîne a repris en main sa destinée pour la troisième saison.

Critique des trois épisodes de la saison 1

L’Hymne national

L'Hymne national black mirror

La jeune Princesse adorée des anglais a été enlevée. Son ravisseur la tuera, sauf si le Premier Ministre est filmé en direct en train d’avoir des rapports sexuels avec un cochon ! Au fur et à mesure que les tentatives de localiser la belle échouent, que les journalistes se déchaînent en quête de scoop, va-t-il falloir se résoudre à l’abjection ? Une critique acerbe du pouvoir des médias, mais aussi du côté le plus vil des spectateurs qui les regardent même quand ils montrent des images horribles. Seul petit bémol, une fin un peu bâclée.

15 millions de mérites

15 millions de mérites black mirror

Dans un monde futur où la plupart des habitants pédalent toute la journée devant un écran pour gagner de l’argent (une métaphore acerbe de notre rapport au travail ?) et où tout est payant (même enlever la pub de ses écrans !), un jeune homme tombe amoureux d’une jeune femme et la persuade de passer un concours de talents (qui est largement inspiré des émissions de télé-réalité comme The Voice ou La France a un Incroyable Talent). Il dépense tout son argent pour qu’elle tente sa chance. Mais peut-on échapper au système ?

Il participera lui aussi au concours, de manière bien plus radicale mais pour quel résultat ? un excellent épisode, une dystopie dans un style assez dépouillé, une critique virulente de l’argent et de notre société du spectacle, ainsi que du travail aliénant et débilitant.

Retour sur image

Retour sur image black mirror

Et si vous pouviez enregistrer vos souvenirs sur un implant pour les visionner à l’envie, soit en interne, soit en les projetant sur un écran ? Dans un futur très proche, un jeune couple va se déchirer après un repas entre amis. Soupçons, jalousie, et perte de la vie privée sont au menu de cet épisode où les héros sont assez pathétiques, à l’instar de la scène d’amour où chacun visualise des moments passés.

Black Mirror (disponible sur Netflix) se révèle une bonne série d’anticipation qui pose des questions intéressantes voire dérangeantes et ne se contente pas du spectaculaire et du politiquement correct.

Note

⭐⭐⭐⭐

Fiche technique

Réalisateurs : Otto Bathurst, Euros Lyn, Brian Welsh
Acteurs principaux : Rory Kinnear, Daniel Kaluuya, Jessica Brown Findlay, Toby Kebbell, Jodie Whittaker
Date de sortie : 01/05/2014 sur Netflix après diffusion sur la BBC à partir de 2011
Durée : 3 épisodes d’une heure environ

Bande-annonce

Cliquez pour retrouver les critiques des autres saisons de Black Mirror :


6 réflexions sur “Black Mirror – saison 1

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.