Her

affiche film her joaquin phoenix

Juste avant de voir Joker, j’avais visionné le film de SF Her porté lui aussi par Joaquin Phoenix, mais dans un genre radicalement différent !

Synopsis

Los Angeles, dans un futur proche. Theodore Twombly, un homme sensible au caractère complexe, est inconsolable suite à une rupture difficile. Il fait alors l’acquisition d’un programme informatique ultramoderne, capable de s’adapter à la personnalité de chaque utilisateur. En lançant le système, il fait la connaissance de ‘Samantha’, une voix féminine intelligente, intuitive et étonnamment drôle. Les besoins et les désirs de Samantha grandissent et évoluent, tout comme ceux de Theodore, et peu à peu, ils tombent amoureux…

Histoire

Comme l’affiche le dit, Her est une love story mais d’un genre inhabituel, entre une homme qui se remet difficilement d’une histoire d’amour finie (il est en plein divorce) et une Intelligence Artificielle (ici curieusement baptisée système d’exploitation) qui s’éveille à la conscience, dans un futur proche. Baptisée Samantha et dotée de la douce voix de Scarlett Johansson, qu’on ne verra hélas jamais à l’écran, l’I.A. le suit partout via un petit gadget qui tient de l’assistant personnel et du smartphone.

Joaquin Phoenix dans le film Her

Avis

Ici, point d’effets spéciaux bluffants d’ailleurs le ton est donné dès que l’on a compris que Samantha restera une voix off et ne s’affichera pas, ni ne s’incarnera. Seule sa voix lui permet d’interagir avec Theo, même si dans l’autre sens il lui montre ou filme son quotidien. Et puis Samantha a accès à toutes les ressources du web, ce qui jouera un rôle dans son évolution.

Pour autant, le film ne relève absolument pas de la hard SF mais nous questionne sur l’amour, les relations entre personnes (physiques ou pas), les malentendus, la différence, les affinités… avec un rythme lent, mélancolique, sensible. Et c’est sans doute là sa faiblesse, dans une durée de plus de 2 heures, avec des périodes très calmes et lentes qui affaiblissent le propos. Ça, et le fait que le décor est minimaliste, que le film se concentre sur le visage de Joaquin Phoenix, la plupart du temps parfait en écrivain sensible de lettres manuscrites et amoureux transi (mais qu’on aimerait voir un peu plus actif et qui est aussi parois pathétique) et la voix sensuelle de Scarlett Johansson, qui comble un peu le vide de sa présence. Notons aussi Amy Adams bien loin de son rôle dans Superman…

Le film aurait pu aussi aborder d’autres thèmes, d’ailleurs l’évolution finale de Samantha les survole, mais le scénario ne l’a pas fait évoluer dans ce sens et c’est un peu dommage vu leur richesse.

Un sentiment mitigé domine donc à la fin du film, qui comporte son lot de scènes sensibles et intéressantes mais s’étire en longueur et mise trop sur Phoenix pour retenir l’attention.

Note

⭐⭐⭐

Fiche technique

  • Réalisateur : Spike Jonze
  • Acteurs principaux : Joaquin Phoenix, Scarlett Johansson, Amy Adams, Rooney Mara, Olivia Wilde
  • Date de sortie : 19/03/2014
  • Durée : 2 h 06

Bande-annonce

Commander

(lien affilié)

Restez informé !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.